Prix du président

2013 - Gordon Price

Gordon Price est directeur du Programme urbain de l’Université Simon Fraser

En 2002, il a terminé son sixième mandat de conseiller municipal auprès de la Ville de Vancouver (C-B). Il a aussi siégé au conseil d’administration du District régional métropolitain de Vancouver (Metro Vancouver) et a été nommé au premier conseil d’administration de la Greater Vancouver Transportation Authority (TransLink) en 1999.

Il a pris la parole à de nombreux congrès et conférences tenus dans divers pays, il rédige une rubrique mensuelle pour Business in Vancouver sur les enjeux municipaux et donne des visites guidées et des colloques sur l’aménagement à Vancouver.   Il publie aussi un magazine électronique sur les questions urbaines, qui se penche en particulier sur Vancouver, appelé Price Tags.

En plus de présentations aux États-Unis et en Australie, Gordon est un conférencier régulier sur les transports et l’utilisation des terres auprès de la ville de Portland, en Oregon,  et de l’Université d’État de Portland.  Il a rédigé plusieurs dissertations approfondies sur Vancouver et les enjeux liés au transport et, en 2003, il a reçu le Prix Plan Canada pour l’article de l’année - « Land Use and Transportation: The View from '56 » - de l’Institut des urbanistes canadiens.

En 2007, il a reçu le prix « The Smarty » - un prix de reconnaissance de Smart Growth B.C. – dans la catégorie des personnes et il a été nommé membre honoraire du Planning Institute of BC (PIBC). Il siège aux conseils d’administration du Sightline Institute et de Sustainable Cities International.

 

2012 - Naheed Nenshi

Le maire de Calgary, M. Naheed Nenshi, est un citoyen passionné, un homme d’affaires accompli et un vrai leader au sein de sa collectivité. Il s’agit d’un premier mandat pour M. Nenshi et déjà, son leadership a entraîné bien des changements positifs pour Calgary; on bâtit des collectivités prospères, on incite les citoyens à s’impliquer et on réforme la gestion de la ville dans un esprit d’amélioration continue axée sur les citoyens.

Sa vraie passion, c’est d’améliorer le fonctionnement des villes, surtout Calgary. Il est l’auteur principal de « Building Up: Making Canada’s Cities Magnets for Talent and Engines of Development » et il met sa philosophie en application depuis longtemps à Calgary.

M. Nenshi a grandi à Calgary. Il a aussi vécu et travaillé dans des villes partout dans le monde avant de revenir à sa ville natale. Il est titulaire d’un baccalauréat en commerce (avec distinction) de l’Université de Calgary et une maîtrise en politique publique de la John F. Kennedy School of Government de l’Université de Harvard où il a obtenu la bourse Kennedy.

2011 - Glen Murray

Glen Murray a été nommé ministre de la Recherche et de l'Innovation le 18 août 2010.

Tout au long de sa carrière professionnelle, Glen a toujours placé la fonction publique au-dessus de tout.  Que ce soit à titre de membre de la Toronto Gay Patrol en 1983, de coprésident de la campagne Canadiens et Canadiennes pour le droit égal au mariage ou de maire de Winnipeg et président du Caucus des maires des grandes villes, Glen a toujours occupé la première ligne de défense à l'égard de la santé communautaire, la planification urbaine et le développement durable.

Dans l'exercice de ses fonctions publiques, Glen a remporté plusieurs distinctions dont la médaille du jubilé de la reine Élisabeth II, le prix « Fight for LGBT Justice and Equality » décerné en 2003 par Égale Canada et, en reconnaissance de son travail auprès des Autochtones, on lui a conféré le plus grand honneur, notamment la plume d'aigle.

Glen a été nommé président et chef des opérations de l'Institut Urbain du Canada en 2007.  Il a siégé à des conseils de diverses universités, hôpitaux et associations communautaires, dont le comité de candidature d'Expo 2015.  Glen a été nommé par le premier ministre du Canada Paul Martin à la présidence de la Table ronde nationale sur l'environnement et l'économie, où il a aidé à déterminer la politique environnementale et à réagir au changement climatique au Canada.

Dans son travail communautaire à travers le Canada et par son engagement à l'égard de ses électrices et électeurs de Toronto Centre et de la population de l'Ontario à titre de ministre de la Recherche et de l'Innovation, Glen est le champion inlassable de ceux qui souscrivent aux principes de la justice sociale, des droits humains et d'un monde et d'un avenir durable pour nous et pour nos enfants.

2010 - Janine de la Salle

En 2010, l'ICU a modifié l'objectif du Prix afin de célébrer les leaders de demain. Le Prix du Président de l'ICU 2010 souligne le succès et les accomplissements extraordinaires d'un urbaniste canadien âgé de moins de 35 ans. Le (la) récipiendaire de ce prix est déterminé(e) par le président actuel de l'Institut, et son choix obtient l'aval du conseil de l'ICU. L’ICU félicite le récipiendaire 2010, Janine de la Salle, pour la vision, le leadership et la rigueur intellectuelle dont elle fait preuve dans sa pratique professionnelle. Non seulement démontre-elle un sens de leadership dynamique sur un éventail de projets d'aménagement en passant par l'OCP globale  aux consultations publiques et à l’élaboration d’outils complexes pour les sites Web, elle s'est également imposée en tant qu’une des premières autorités canadiennes en matière d'intégration de systèmes alimentaires durables au sein de chaque aspect de la planification urbaine.

2009 - Michael Harcourt

M. Harcourt est un ancien premier ministre de Colombie-Britannique, et un ancien échevin et maire de Vancouver. M. Harcourt est passionnément convaincu du pouvoir des villes et des communautés à améliorer la condition humaine. Un accident presque mortel en 2002 a renforcé son engagement de contribuer à la transformation des communautés à travers le monde par le biais des principes de la durabilité, et en particulier par l’inclusion sociale.

Il a présidé le Comité consultatif du Premier ministre sur les villes et les communautés et a coprésidé le Comité consultatif national sur le Forum urbain mondial d’UN-HABITAT en 2006. Parmi les nombreux rôles qu’il a joués, il a siégé à la Table ronde nationale sur l’environnement et l’économie, il est président honoraire du Centre international pour le développement durable des villes, et directeur associé du Centre pour le développement durable, Service des études permanentes, de L’Université de la Colombie-Britannique. 

En 2006, M. Harcourt se méritait le Prix d’excellence Jane Jacobs de l’Institut urbain du Canada pour l’ensemble de ses réalisations. C’est un grand honneur pour l’Institut canadien des urbanistes de remettre à M. Harcourt le Prix du président de cette année en reconnaissance de son engagement à l’égard de l’urbanisme durable et favorisant l’intégration.

2008 - Gerald Hodge PhD

Diplôme de maîtrise de l’Université de Californie (Berkeley) en main, Gerald Hodge a entrepris sa carrière professionnelle au moment où les villes et villages de l’Amérique du Nord devaient faire place aux enfants du baby-boom et leurs jeunes familles. Aujourd’hui, à la retraite, il porte sa réflexion sur ce que nos communautés peuvent et doivent faire pour répondre aux besoins de cette même population, maintenant vieillissante. Voilà le thème de son plus récent ouvrage : The Geography of Aging: Preparing Communities for the Surge in Seniors (La géographie du vieillissement : préparer nos communautés à l’afflux des personnes âgées). Au fil de ses cinquante années de carrière, Gerald Hodge a obtenu un doctorat du prestigieux MIT, est revenu au Canada pour enseigner l’urbanisme (d’abord à l’UBC, ensuite à l’Université de Toronto et par après à l’Université Simon Fraser) et réalisé d’importants travaux de recherche sur les enjeux liés à l’aménagement régional (en particulier sur la viabilité des petites villes). De plus, il a agi à titre d’expert-conseil dans le cadre d’importants dossiers de politique gouvernementale (incluant le projet d’aménager un deuxième aéroport dans la région de Toronto), il a été cinéaste, commentateur à la radio et animateur d’une émission de jazz pour la CBC, en plus de publier quatre ouvrages (à titre d’auteur ou co-auteur).

Sa carrière professionnelle et ses travaux de recherche se sont principalement articulés autour de sa grande préoccupation quant à la viabilité des collectivités rurales et l’avenir des petites agglomérations. Ce thème a été abordé dans l’ouvrage Towns and Villages in Canada: the Importance of Being Unimportant (Les villages et communautés rurales du Canada : l’importance d’être sans importance) écrit en collaboration avec M.A. Qadeer et publié en 1983. Cette préoccupation s’étend au village autochtone de Moose Factory, en Ontario, où il a habité pendant une année et agit à titre de conseiller auprès du conseil de bande. Il a toujours été d’avis que la participation du public est d’importance primordiale à la réussite de tout exercice de planification, et n’a jamais hésité à se porter aux barricades pour lutter contre des projets d’aménagement malavisés, incluant un projet d’aménagement riverain à Kingston, un aéroport riverain à Toronto et un projet d’autoroute traversant le cœur du centre-ville de Vancouver. Reconnaissant les particularités de l’aménagement urbain au Canada et le besoin mettre en évidence ce caractère distinct, il publie en 1986 Planning Canadian Communities (L’aménagement urbain au Canada). Cet ouvrage en est maintenant à sa quatrième édition, dont la dernière publiée en collaboration avec David Gordon. Dans la même foulée, il publie en 2001 Planning Canadian Regions (L’aménagement régional au Canada) en collaboration avec Ira Robinson. Bien avant d’atteindre l’âge de 65 ans, il publie plusieurs rapports et articles scientifiques portant sur le besoin d’adapter l’aménagement urbain de manière à favoriser l’autonomie de la population vieillissante. Ce thème est abordé en détail dans son plus récent ouvrage.

Au cours de sa longue et illustre carrière, Gerald Hodge a été directeur de l’École d’urbanisme de l’Université Queen’s (1973-86), rédacteur en chef de Plan Canada (1979-81), membre du Conseil consultatif national sur le troisième âge (1994-98), en plus de réaliser la série de films intitulée Harvest of Age (l’Âge de la récolte) qui traite des enjeux liés à la population vieillissante. Natif de Vancouver, il habite maintenant l’île Hornby avec son épouse Sharron, où il écrit toujours, en plus de s’adonner à ses autres passions, la photographie et le jazz.

2007 - Jeanne Mary Wolfe CM, FICU, OUQ membre émerite

Jeanne Mary Wolfe est professeure émérite de l'École d'urbanisme de l'Université McGill, à Montréal. Ayant reçu sa formation à l'Université de Londres, à l'Université de Western Ontario et à l'Université McGill, elle a ouvré au sein de la Ville de Montréal, du gouvernement de la province de Québec et du secteur privé à titre d'urbaniste avant d'entreprendre sa carrière professorale. Elle a été directrice de l'École d'urbanisme de 1988 à 1999. Son enseignement s'est centré sur l'histoire et la théorie, l'enseignement en atelier basé sur des problèmes réels, et l'initiation à l'urbanisme. Aujourd'hui, son enseignement porte sur la planification et l'infrastructure urbaines dans le cadre d'un mandat de McGill à l'étranger, à la Barbade, un emploi qu'elle considère comme une « mission difficile »!

Ses champs d'intérêt de recherche comprennent le logement, la gouvernance et le changement institutionnel, les politiques d'urbanisme et le développement international. Universitaire de premier rang en histoire et théorie de l'urbanisme, et en développement communautaire, en logement collectif et en pratique de l'urbanisme au Canada, elle a collaboré à l'édition de quatre livres, elle est l'auteure et la coauteure de plusieurs collaborations à des livres, de rapports techniques, d'articles de journaux et de critiques de livres. Elle a supervisé la recherche pour plus de cent thèses de maîtrise et deux mémoires de doctorat à McGill.

En même temps, Madame Wolfe a été très active dans les affaires municipales de Montréal, à titre d'intervenante en matière de logement et de préservation, et elle est une ardente publiciste des questions d'urbanisme locales et canadiennes. Fervente partisane de l'engagement communautaire, et collaboratrice de plusieurs initiatives qui se sont soldées par la revitalisation de quartiers, des améliorations sociales et économiques durables pour les résidents et un meilleur design urbain, elle est une meneuse qui encourage le rayonnement universitaire. De plus, on a souvent fait appel à ses services pour agir à titre de commissaire lors d'audiences publiques sur des questions d'urbanisme et pour faire partie de comités et de conseils d'administration.

Depuis 1985, Madame Wolfe a beaucoup travaillé outre-mer, généralement auprès d'étudiants en voyages de recherche. Les projets comprennent : les travaux préalables à la préparation d'un plan pour Belize City (1985-1990), l'établissement d'un programme d'études d'urbanisme de deuxième cycle à l'Université des Indes occidentales, à Trinidad (1990-1995), le renforcement des institutions par le biais de partenariats en développement urbain, mené par le Groupe interuniversitaire de Montréal, Urbanisation et développement, qui comprend des travaux à Trinidad, Puebla, San José et Haiti (1990-2003), une étude d'infrastructure à la grandeur des Caraïbes pour la Banque interaméricaine de développement (BID) (1996), un examen comparatif continu du régime foncier et de l'accès à l'habitation à Trinidad, Sainte-Lucie et Costa Rica (2003-2007) et de la recherche en gouvernance avec la Banque mondiale (2002). Depuis sa retraite, elle s'est engagée dans un projet de recherche active financé par l'Institut Shastri sur la gestion des déchets solides dans deux villes de l'Inde (2004-2007), et elle participe aux travaux de l'Institut canadien des urbanistes en Chine (2003-2004, et cette année).

Le dévouement inlassable que porte Madame Wolfe au perfectionnement de la profession de l'urbanisme lui a valu le respect et l'admiration de ses étudiants, de ses pairs et de tous ceux qui la connaissent. L'Institut canadien des urbanistes a l'honneur de présenter à Madame Jeanne Mary Wolfe le Prix du président de cette année, et de la remercier de l'engagement exceptionnel de toute sa vie à la profession de l'urbanisme au Canada et dans le monde.

2006 - H. Peter Oberlander O.C.

La carrière de Peter Oberlander, qui s'étend sur une soixantaine d'années, débute par l'obtention d'un baccalauréat en architecture de l'Université McGill. Par la suite,Peter Oberlander a fait plusieurs fois office de pionnier au Canada, notamment grâce à l'obtention d'une maîtrise en urbanisme et d'un doctorat en aménagement du territoire de l'Université Harvard.

Après avoir inauguré la première faculté canadienne d'urbanisme et d'aménagement du territoire à l'Université de la Colombie Britannique, il a lancé le ministère d'État des affaires urbaines d'Ottawa, en devenant son premier secrétaire (sous ministre).

En 1998, l'Université de la Colombie-Britannique octroyait un doctorat honorifique à Peter Oberlander pour la durée de son service, reconnaissant également le caractère exceptionnel de sa carrière universitaire en enseignement et en recherche dans les domaines de l'architecture et de l'aménagement. Il a assumé des charges de cours dans nombre d'universités canadiennes et étrangères, dont le département des études canadiennes de l'Université hébreuse de Jérusalem.

En parallèle avec sa carrière universitaire, Peter Oberlander s'est consacré au service communautaire, notamment par son élection à la présidence de la Commission scolaire de Vancouver durant les années 1960, ainsi que par la présidence de la Commission d'urbanisme de Vancouver, durant le débat stratégique anti-autoroute. Il est devenu le premier Canadien à présider l'Association of Collegiate Schools of Planning des États Unis, l'American Society of Planning Officials, ainsi que le conseil des anciens élèves de la Faculté de design de l'Université Harvard.

Depuis plus de 30 ans, Peter Oberlander intervient également auprès des Nations Unies et de son Centre pour l'établissement humain. Il a notamment dirigé le Sommet Habitat l, en 1976, et le Sommet Habitat ll, en 1996. Il poursuit son service dans le cadre du FUM 3 - 2006. Son rôle joué lors du Sommet Habitat l a favorisé sa nomination au titre de conseiller principal et d'adjoint spécial du Secrétaire général, à l'occasion du Sommet des villes d'Istanbul, de 1995 à 1997. Il a récemment exercé les fonctions de premier conseiller ministériel auprès de l'honorable Stephen Owen, et assume actuellement le mandat de conseiller principal du Commissaire général canadien, à l'occasion du FUM 3 - 2006.

De 1980 à 1990,Peter Oberlander a fait partie de la délégation canadienne des assemblées annuelles tenues lors de la Conférence des Nations Unies sur les établissements humains. Il a assumé le mandat de conseiller dans le cadre de divers projets d'habitation et de développement réalisés par l'ONU, dont l'aménagement de la nouvelle capitale nationale du Nigeria, ainsi que la fondation de l'Institut d'urbanisme du Ghana, rattaché à l'Université des sciences et des technologies de Kumasi. M. Oberlander a également conseillé la République populaire de Chine, lors de l'élaboration de sa politique sur l'utilisation du sol. Il siège au conseil d'administration de l'International Centre for Sustainable Cities.

Peter Oberlander a été reçu Membre de l'Ordre du Canada (affaires urbaines) en 1995, et promu au rang d'Officier (affaires urbaines et habitation) en 2002. « Grand défenseur de l'urbanisation durable et respecté par de nombreux gouvernements et organismes internationaux, Peter Oberlander a siégé, dans le milieu des années 1990, comme conseiller principal durant la Conférence des Nations Unies sur les établissements humains et lors d'une assemblée des ministres de l'Environnement, tenue en 1997 à Toronto. Professeur émérite de l'Université de la Colombie Britannique et professeur adjoint rattaché à l'Université Simon Fraser, il poursuit ses activités d'enseignement et de sensibilisation à la nécessité de maintenir la qualité et l'intégrité de l'environnement dans lequel nous vivons. »

general@cip-icu.ca 1-800-207-2138
613-237-PLAN (7526)